Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peut on lire des livres sans images aux petits (de maternelle) ?

Voilà un moment que je rêve de lire de "vrais " livres aux enfants.

Enfin...les vrais livres ça n'existe pas...ou du moins les faux livres ça n'existe pas !

Car tout est lecture pour les enfants (y compris les prospectus publicitaires, voir lien en fin d'article)

 

En d'autres termes, la question que je me pose est : "quand peut on commencer à lire de la littérature aux petits?"

 

Il existe depuis quelques décennies une littérature spécialement dédiée aux plus jeunes : la "littérature jeunesse". Or cette littérature est plutôt destinée aux enfants qui savent lire. Vers 7-8 ans....A 4 ou 5 ans, cette lecture est donc exclue. 

 

La littérature jeunesse est d'ailleurs aussi historiquement destinée aux adultes. 

Les contes de fées classiques (Perrault, Andersen, Grimm) sont souvent destinés aux jeunes gens qui avancent avec une innocence égale à leur confiance, dans la vie. Ils ne savent pas encore que "de tous les loups, les plus doucereux sont les plus dangereux" (comme l'apprendra à ses dépens le petit chaperon rouge). 

 

Que lire aux enfants à partir de 4 ou 5 ans, à l'âge où ils possèdent un vocabulaire riche, des connaissances du monde, où ils argument, interrogent, défendent leur point de vue ? 

 

La question est peut-être déjà dans la réponse. 

Les enfants sont curieux, ont soif de découverte et ont un imaginaire ouvert. Ils faut donc tenter de suivre leur cheminement et leurs interrogations d'enfants en construction. 

 

Or qui peut peu capter leur attention mieux que les héros littéraires de leur âge ?  

Les aventures du Petit Prince (de Saint Exupéry), de Sophie (de Mme de Sévigné et d'Alice (au pays des Merveille) ne devrait ils pas leur parler ?

Ces enfants héros d'une histoire sans image (mais non sans imagination), qui explorent le monde à grand renfort de bêtises et de déconvenues, sont à leur image. 

 

 

Enfin, après avoir déterminé quel livre aborder, encore faut-il savoir présenter cette "vraie" littérature. 

 

Pour avoir écumé plusieurs édition des classiques jeunesse (notamment le petit prince), il s'avère que toutes les éditions me semblent inadaptées. Soit trop longues, soit trop courtes. Le lexique est parfois trop complexe, les emboitements et digressions de l'histoire sont inabordables pour les enfants dont l'attention reste limitée. 

 

Comment faire alors ?

le mieux est peut être de réécrire (oralement) l'histoire racontée.

Il faut raconter l'histoire et ne pas la lire (aussi pour ne pas être tenté de se laisse happer par les images qui prennent tant de place).

Dans ce cas, il faut bien connaitre l'histoire pour la conter, la simplifier, laisser venir les questions des enfants, leurs commentaires, et pouvoir y revenir. 

 

Affaire à suivre...(et test en cours) 

Visuel en cours de création

Visuel en cours de création

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :